mercredi 3 novembre 2010

Installation et in situ



INSTALLATION ET IN SITU

Installation : forme d'expression artistique assez récente qui est généralement constituée d'un agencement d'objets et d'éléments indépendants les uns des autres, mais constituant un tout. Elle peut se rapporter à la fusion des arts, l'assemblage de matériaux en expansion dans l'espace, la sortie du cadre institutionnel de la galerie ou du musée, l'expérimentation physique de l'espace de l'oeuvre.

Proche de la sculpture et de l'architecture, l'installation peut être in situ.




In situ : oeuvres aux dimensions souvent monumentales, réalisées en fonction d'un esapce ou d'un lieu. Le travail in situ a beaucoup été pratiqué par le Land Art qui tente de sortir des circuits établis des institutions pour réaliser directement l'oeuvre dans le milieu naturel. De nombreuses interventions urbaines se développent aujourd'hui dans le cadre d'un rapprochement de l'artiste avec le public.




Un lieu, des oeuvres : la chapelle St Louis de la Salpêtrière à Paris


Vue extérieure de la chapelle


Citation
Vérifier l'orthographe

Ajouter une image
Ajouter une vidéo

Supprimer la mise en forme de la sélection




Durant ces dernières années de nombreux artistes sont intervenus dans cet espace et y ont créé des installations in situ.




1986 / Christian Boltanski



Monuments : Les enfants de Dijon




1991 / Enfer et Damnation



































1997 / Tadashi Kawamata





Le passage des chaises






Tadashi Kawamata : Le passage des chaises








Cliquer sur les liens ci-dessous:
http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&cd=5&ved=0CFYQtwIwBA&url=http%3A%2F%2Fha.ina.fr%2Fart-et-culture%2Farchitecture%2Fvideo%2FPAC9710072549%2Fles-4000-chaises-de-tadashi-kawamata.fr.html&rct=j&q=kawmata%20les%20chaises&ei=KeTRTP_zCsmZOqXPtKMM&usg=AFQjCNH2Ht54TccE2_X6BK_agDViuAy9PQ&sig2=n-YOVtudm2RcPM9hMnkKfg&cad=rja










Autres installations de Tadashi Kawamata

Cathédrale de chaises, 2007








1998 / Martin Puyear

















2001 / Jenny Holzer














D'autres installations in situ...
















2002 / Alain Sechas


Les somnambules






















































2004 / Makhi Xenakis




Cliquer sur les images et les cartouches afin de les agrandir


Les folles d'enfer















D'autres artistes d'autres lieux...


Yayoi Kusama


Cliquer sur les textes et les images afin de les agrandir






Infinity room, 2006















Dots obsession, 2007


















Liens :
http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&cd=11&sqi=2&ved=0CEwQFjAK&url=http%3A%2F%2Fwww.edit-revue.com%2F%3FArticle%3D44&rct=j&q=kusama&ei=_0_iTLihC4P1sgb7g9nyCw&usg=AFQjCNE6qJeDAcwmGlQmBP0flh4-SwGJCg&sig2=ZlZIZ7bqNYvWNlsMaXKH5A&cad=rja


http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&cd=14&ved=0CDMQFjADOAo&url=http%3A%2F%2Fwww.wiels.org%2Fsite2%2Fevent.php%3Fevent_id%3D16&rct=j&q=kusama&ei=1FDiTPyTAYaEhQfClfivDQ&usg=AFQjCNGObPeZslReb_bibVHh--CtFzNdTQ&sig2=luUF6BL9yp8JB9HHLdxrUg&cad=rja



http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&cd=26&ved=0CEEQFjAFOBQ&url=http%3A%2F%2Fwww.lesinrocks.com%2Fmusique%2Fmusique-article%2Farticle%2Fyayoi-kusama-nippon-icon%2F&rct=j&q=kusama&ei=YlHiTPqAHsXMhAeDz52BDQ&usg=AFQjCNGyjSMog1OpyK8i5hyAS3J2TMSt8A&sig2=Cpn4Yj5N9A_tT1CxlDU9Vg&cad=rja





Infinity mirrored room, 2002











Claude Lévêque













Cliquer sur les textes et les images afin de les agrandir






Cliquer sur les textes et les images afin de les agrandir




Cliquer sur les liens suivants :

http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&cd=1&ved=0CCAQFjAA&url=http%3A%2F%2Fwww.macval.fr%2Feditions-cqfd%2Fcqfd_leveque.pdf&rct=j&q=le%20grand%20sommeil%20calude%20leveque&ei=AU7iTJPEKsGDhQfc55WiDQ&usg=AFQjCNFlAvq2Fxau9IsWGegNMj6glY5W4w&sig2=_AWNhiuDRNoNgz8-i9EKmw&cad=rja


http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&cd=2&ved=0CCkQFjAB&url=http%3A%2F%2Fwww.macval.fr%2Fmedias%2Fpdf%2Fpetitjournal_leveque.pdf&rct=j&q=le%20grand%20sommeil%20calude%20leveque&ei=AU7iTJPEKsGDhQfc55WiDQ&usg=AFQjCNHQ3tRdNTbpH9uQDtRfkyMXEp_LjQ&sig2=K661_LPii6iDs5rJcsp9TA&cad=rja


http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&cd=3&ved=0CDMQFjAC&url=http%3A%2F%2Fwww.exporevue.com%2Fmagazine%2Ffr%2Fleveque_macval.html&rct=j&q=le%20grand%20sommeil%20calude%20leveque&ei=AU7iTJPEKsGDhQfc55WiDQ&usg=AFQjCNHlOernErCbDsx8Zn4QDRf0dsszVw&sig2=D7bvw6AXHalhQKmBmLZveg&cad=rja












Claude Lévêque parle de sa démarche
et
de son installation Le grand soir, à Venise en 2009










Paul de Marinis


The messenger, 1998


Communication, transmission, mémoire

C’est Paul De Marinis, qui, cette année, a été récompensé par le Golden Nica Art Interactif pour “The Messenger”, un dispositif inspiré du télégraphe, dans lequel des emails destinés à l’artiste viennent s’échouer dans l’espace de l’exposition “CyberArts” localisée à l’Ok Centrum. Les courriers électroniques, provenant d’un serveur, sont épelés, lettre après lettre, sur l’un des trois récepteurs télégraphiques que comporte l’installation. Le premier regroupe 26 bassins de nuit qui émettent, les uns après les autres, les sons correspondant aux caractères des emails décomposés. Le second est constitué de 26 squelettes revêtus de poncho portant les lettres de l’alphabet, qui tressautent lorsqu’ils sont sollicités à leur tour. Quant au troisième, il présente une série de 26 bocaux, remplis d’un liquide à l’intérieur duquel sont immergés des morceaux de métal représentant toujours les mêmes signes typographiques, et produisant successivement des nuages gazeux. “The Messenger” n’est équipé d’aucune forme de mémoire. Ainsi les courriers sont voués à disparaître dès lors qu’ils ont été épelés jusqu’à leur propre fin. En s’inspirant du télégraphe, l’origine des moyens de communication contemporains, Paul De Marinis évoque aussi les très nombreux emails qui viennent d’on ne sait où, pour échouer, par exemple, dans les mailles des filtres Anti Spam de nos serveurs de Mail. Juste à cause de quelques mots tel Rolex ou Viagra.


http://www.nouveauxmedias.net/ars06.html










à suivre...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire