lundi 12 juillet 2010

Autour du vitrail au XX° siècle : Pierre SOULAGES

AUTOUR DU VITRAIL : XX°SIECLE
Les vitraux de l'Abbatiale de Sainte- Foy de Conques (Aveyron)
Création de Pierre SOULAGES




Présentation de l'Abbatiale





video






"Dès le début, je n'ai été animé que par la volonté de servir cette architecture telle qu'elle est parvenue jusqu'à nous, en respectant la pureté des lignes et des proportions, les modulations des tons de la pierre, l'ordonnance de la lumière, la vie d'un espace si particulier. Le but de ma recherche a été de les donner à voir..."
Pierre Soulages








Les vitraux de Soulages : 1986-1994

Les vitraux de Pierre Soulages pour l'abbatiale de Conques au musée Fabre

Découvrez Les vitraux de Pierre Soulages pour l'abbatiale de Conques au musée Fabre sur Culturebox !





"Ma recherche a porté sur un verre non coloré, dit "blanc" translucide et non transparent, respectant les variations de la lumière naturelle. Le matériau de base est un verre spécial, très blanc, réduit en grains de différentes grosseurs disposés dans des moules. Les grains sont ensuite agglomérés à haute température, opération pendant laquelle se produit une cristallisation parfaitement maîtrisée. Le matériau mis au point, la lumière produite et ses modulations sont, autant que l'architecture, à l'origine du dessin des maquettes..."
Pierre Soulages




Vitrail, Conques, détail






"J'ai éprouvé le besoin de différencier le monde formel de la lumière de celui de l'opacité. Celui des baies de celui des murs. Il n'y a pas d'orthogonales, mais des lignes souples évoquant plutôt un souffle que la pesanteur..."
Pierre Soulages

















"Un procédé particulier a été utilisé pour les cartons : les plombs sont dessinés avec un ruban adhésif noir de la même largeur qu'eux, appliqué sur une surface lisse blanche de la dimension de la baie. Pouvant être déplacé de nombreuses fois, le ruban adhésif permet, avec un contrôle visuel à distance (de 5 à 10m), d'arriver au trait juste, d'approximation en approximation..."
Pierre Soulages





"Vus de l'extérieur, ces vitraux ne sont plus des surfaces noirâtres habituelles. Le verre, parfaitement blanc, prend la couleur bleutée de la lumière naturelle qu'il reflète. Il est plus sombre dans les zones où la réflexion est plus faible..." Pierre Soulages




"Les relations de ces couleurs avec celles de l'architecture sont de deux natures. Parfois des rapports ton sur ton, les mêmes colorations se retrouvant dans les ardoises du toit, et dans certaines pierres des murs. Parfois des accords de complémentaires (accord bleu-orangé) dans d'autres parties du bâtiment où dominent les couleurs chaudes de la pierre..." Pierre Soulages






"La vue des vitraux depuis l'intérieur est lié à celle de l'extérieur, l'une découlant de l'autre, selon que la lumière naturelle est réfléchie ou transmise par le verre. La lumière se réfléchit d'autant plus que les cristallisations internes au verre sont denses; elle apparaît alors à l'extérieur avec sa couleur naturelle bleutée..."
Pierre Soulages







"A l'intérieur, dans ces parties où la réflexion est plus forte, il manque du bleu, cela crée un ton chaud. Le verre se colore alors de tons chauds et froids. Les baies se nuancent différemment selon les heures de la journée et la lumière reçue."
Pierre Soulages









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire